Les Eleveurs de la Charentonne

Nous sommes allées à la rencontre d’un des cinq fondateurs des « Eleveurs de la Charentonne », François Lemière, pour l’interviewer au sujet de son entreprise.

 

François Lemière, fondateur des Eleveurs de la Charentonne

En 2005, l’entreprise de la Charentonne a été créée par 5 éleveurs (dont François Lemière). Ils désiraient valoriser leurs produits. Leur premier magasin fut implanté dans la ville de Gacé (Orne, 61).

Les magasins de la Charentonne proposent toutes sortes de produits qui peuvent faire penser à des produits d’épicerie, dont des fruits, des légumes et des produits laitiers. Malgré tout, leurs plus grandes ventes se tournent vers la viande (bœuf, porc, agneau, …). Certains des produits sont issus de l’agriculture biologique, car en 10 ans, en France, les clients veulent de plus en plus d’aliments bio. Cela dépend tout de même de la localisation du magasin.

95% de leurs produits proviennent du pays d’Auge et du pays d’Ouche (environ 40 km). De plus, les produits doivent avoir les mêmes valeurs, pouvoir attester de la transparence et des origines de tous les produits. Les éleveurs ont tout de même une liberté d’élevage (par exemple pour les pâturages).

2/3 des usagers sont des particuliers tels que des personnes âgées, des familles, des étudiants, des résidents du weekend,… dans les zones urbaines. L’autre tiers des usagers est réparti à parts égales dans des supérettes (Carrefour, Coccimarket) ou d’autres magasins. La Charentonne fournit par exemple les repas dans des cantines d’établissements scolaires, dans des maisons de retraite, de repos (collectivité) et depuis peu, elle fournit la nourriture à l’Assemblée Nationale.

Lorsque l’entreprise fut créée, les éleveurs sont partis de rien. Et pourtant, leur entreprise est aujourd’hui bien développée : elle compte plus de 100 employés. La Charentonne s’est ainsi étendue dans toute l’Orne et ses alentours. Le magasin qui est présent à Sées existe depuis 2015. Cette épicerie occupe l’ancienne place d’un magasin d’un des nombreux clients de la Charentonne. Dans ce genre d’épicerie, il est requis d’avoir le professionnalisme du simple boucher, et, également, une vendeuse relativement bonne conseillère.

 

les produits dans les rayons

Les légumes

Un producteur local de cidre

Anne, Fantine et Marion

Laisser un commentaire